Lille, Nanterre, Grenoble: le Droit à la Ville ici et maintenant!

[Français]

Evenenements organises dans le cadre des 50 ans pour le Droit a la Ville 

Lille : A Nous la Ville ! 

L’Atelier Populaire d’Urbanisme de Fives, quartier populaire de Lille (France), est une association qui prône le droit au logement et le droit à la ville. Elle accompagne chaque année plus de 200 familles dans leur problèmes de logement (insalubrité, expulsions, conflits locatifs). Elle développe également des mobilisations collectives contre les augmentations de charges, les programmes de rénovation urbaine et pour une reconnaissance du pouvoir d’agir des habitants.

En avril 2018, à l’occasion des 50 ans de la publication du Droit à la ville d’Henri Lefebvre et de la fin de la trêve hivernale, l’association a organisé une semaine de débats, expositions, projections, balades urbaines, concerts, etc. Ce festival, « A nous la ville ! », a rassemblé 1000 personnes et permis d’enclencher une mobilisation locale sur les questions du logement et des transformations de la ville qui se prolonge aujourd’hui dans des mobilisations de locataires.

Plus d’infos : www.apufives.org

Grenoble : le droit à la Ville ici et maintenant ! 

L’Atelier Populaire d’urbanisme de la Villeneuve de Grenoble et plusieurs partenaires ont organisé une semaine d’action pour le Droit à la Ville à Grenoble du 13 au 16 mars 2018. Il s’agissait d’une semaine autogérée dont le résultat dépendant de l’apport et des possibilités de chacun. Le programme était très divers avec une présentation des publications locales sur le Droit à la ville au sein de l’Université de géographie alpine et d’urbanisme de Grenoble, un atelier d’éducation populaire autour du livre-manifeste d’Henri Lefebvre, une assemblée populaire avec les habitants de la Villeneuve qui luttent contre les démolitions de logements sociaux, des balades dans l’espace public pour se réapproprier les communs urbains et une soirée de solidarité avec les migrants !

Cette semaine a été l’occasion pour de nombreuses personnes de découvrir le Droit à la ville d’Henri Lefebvre mais aussi d’approfondir le sujet en réfléchissant à sa mise en œuvre concrète, ici et maintenant !  Cette semaine a été prolongée par une journée d’action le 16 Juin 2018 :  “50 ans après la publication du Droit à la ville, la question de la place des habitants dans la prise en main de leurs conditions de vie et de leur environnement urbain reste plus que prégnante. De nombreux quartiers sont concernés par des processus de gentrification, de spéculation immobilière, de financiarisation ou de rénovation urbaine entrainant l’éviction des classes populaires du centre vers les périphéries des métropoles. Face à ces dynamiques d’exclusion urbaine, des luttes d’habitant.es s’organisent, multipliant les initiatives et les résistances.”

Plus d’infos : www.assoplanning.org / asso.planning@gresille.org

Voir les Cahiers 2017 ! https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01719247/document

Nanterre : le droit à la ville vu des quartiers populaires !

Dans le cadre de la célébration des 50 ans de cette œuvre ayant acquis aujourd’hui une audience mondiale, le laboratoire du LAVUE (CNRS), le Centre SUD/réseau Sud, la Plate-forme globale pour le droit à la ville et l’association APPUII ont proposé un événement au sein même de l’université à partir de laquelle ce droit s’est diffusé.

Pendant deux jours des chercheurs et activistes ont discuté du Droit à la Ville à partir des luttes menées dans les quartiers populaires. Les échanges ont permis de rappeler la radicalité du Droit à la Ville énoncé par Henri Lefebvre. Le Droit à la Ville propose une réelle appropriation par les habitants de leurs conditions de vie et une prise en main des décisions qui les concernent. Un droit à une participation conquise, permanente qui vise l’autogestion du territoire. Un droit à une centralité renouvelée face au processus de ségrégation et aux inégalités urbaines. C’est un droit au ludique et à une vie quotidienne libérée de l’aliénation induite par le capitalisme. Un droit à la vie urbaine pour faire émerger une autre manière d’aménager l’espace et un autre urbanisme.

Ces deux jours ont également permis de discuter de l’appropriation du Droit à la ville par les habitants et militants qui agissent au quotidien dans des luttes contre la gentrification et les démolitions de logements sociaux . Un débat a par exemple été consacré à l’impact des Jeux Olympiques sur le Droit à la Ville pour les habitants de la métropole de Paris.


Deixe uma resposta

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

34.188 Spam Comments Blocked so far by Spam Free Wordpress